C’est parce que deux de ses enfants avaient des problèmes de santé inexpliqués que Béatrice Bussac, Docteur en pharmacie a débuté son combat contre la maladie de Lyme.

Pendant 5 ans, deux de mes enfants présentaient des problèmes de santé que l’on ne parvenait pas à expliquer, se souvient Béatrice Bussac. Leur quotidien était très affecté, ils ont dû arrêter leurs activités sportives, étaient partiellement déscolarisés …Étant pharmacienne, j’ai fait des recherches, de véritables investigations, qui m’ont permis de découvrir qu’ils étaient tous deux atteints de la maladie de Lyme ». Cette terrible maladie, due à une bactérie nommée Borrelia et qui se transmet par une morsure de tique, peut entraîner, à terme, l’apparition de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, la spondylarthrite ou Parkinson « car nous le savons maintenant, Lyme peut être le nid de ces maladies, poursuit Béatrice Bussac. Trop de médecins ignorent la complexité de cette maladie et son tableau clinique, d’où tant d’erreurs de diagnostic. L’errance médicale commence ». Et vue la faible fiabilité des tests français, ce tableau clinique est primordial. Dans 60% des cas, le premier symptôme va être un érythème migrant (dessin d’une cible). À ce stade précoce, un traitement antibiotique est efficace. À défaut, l’affection progresse et d’autres symptômes apparaissent fatigue chronique, troubles neurologiques, articulaires, musculaires, la borrelia attaque le système immunitaire. « Mon engagement dans ce combat fut, comme une évidence pour moi, évoque la maman-pharmacienne, pour éviter à d’autres familles, peut-être un peu moins armées que moi, de vivre le même parcours ». Béatrice rejoint alors un groupe de médecins spécialisés auprès desquels elle se forme maintenant depuis des années. « Aujourd’hui, j’exerce à Suey auprès de nombreux patients par des traitements adaptés à chacun et un suivi nutritionnel adapté à leur pathologie. Mon seul regret est d’en recevoir certains à un stade trop avancé de la maladie ». En octobre dernier, une conférence organisée par Béatrice Bussac, autour de médecins spécialistes de Lyme a permis au public venu nombreux, d’obtenir de précieuses réponses à leurs multiples questions. À Sucy, Béatrice reçoit entre autres de nombreux sportifs, marcheurs, scouts ou encore habitués de la Forêt Notre-Dame dans laquelle vivent « de nombreux cervidés, grands vecteurs de propagation de tiques ». Même si Béatrice Bussac juge que le chemin vers le retour à une vie normale est parfois long « les différentes approches dont nous disposons aujourd’hui sont très encourageantes ».

Béatrice Bussac : 06 88 41 48 41
beatrice.bussacfdgmail.com